Articles: Valeur:Panier  |  Paiement
AccueilRejoignez-nous sur Facebook Ajoutez aux favorisContactez-nous
Catalogue en ligne
[ Accueil ] [ Remonter ] [ Catalogue ] [ Conditions de vente ] [ Recherche ] [ Panier ] [ Paiement  ] [ Contact ] 


VOUS ETES ICI :AUTEURS |  ZANDONAI

      ZANDONAI
Il bacio-ZandonaiIl bacio-Zandonai      Ref: AMR124
Riccardo ZANDONAI IL BACIO
Vestilia - Rosetta Noli
Marzio - Angelo lo Forese
Mirta - Lina Pagliughi
Narcisino / Nicodeme - Walter Artioli
Narcisone - Virgilio Carbonari
Altro parente - Cristiano Dalamangas
Frate pellegrino - Giulio Fioravanti
Il parente collerico - Lido Maffeo
Il parente grullo - Angelo Mercuriali
La matrona - Giuseppina Salvi
La neofita - Anna Maria Rota
Padre guardino - Franco Valenti
Padre seniore - Plinio Clabassi
Una fanciulla - Rosanna Papagni
Direction : Francesco Molinari-Pradelli

Avec Francesca da Rimini, créé à Turin en février 1914, l’opéra italien brille de ses derniers feux, et son compositeur à Riccardo Zandonai (1883-1944) connaît le seul vrai succès de sa carrière. Loin du vérisme puccinien, c’est au symbolisme de D’Annunzio que Zandonai doit le livret de son opéra le plus connu. Après plusieurs titres dont aucun ne jouira de la même faveur que Francesca da Rimini, le compositeur met en chantier Il Bacio, comédie lyrique en trois actes d’après « Eugenia » (1872), nouvelle de Gottfried Keller, romancier suisse allemand dont le « Roméo et Juliette au village » inspirera aussi Delius. Le livret d’Il Bacio fut d’abord laissé inachevé par Arturo Rossato qui mourut après en avoir rédigé les deux premiers actes, et Zandonai dut faire appel à Emidio Mucci pour le terminer. L’opéra fut écrit à partir de 1942, alors que le compositeur était depuis peu directeur du conservatoire Rossini de Pesaro, mais le cours des événements mondiaux et de graves ennuis de santé ne permirent pas à Zandonai de mener le projet à terme. La création n’eut lieu que dix ans après la mort du compositeur, le 10 mars 1954 au Teatro dell’Arte, à Milan. Dans l’après-guerre, la musique de Zandonai appartenait irrémédiablement au passé, et l’état inachevé de l’œuvre ne contribua évidemment pas à sa diffusion, même si son titre pouvait servir de rappel de la fameuse « scène du baiser » de Francesca da Rimini.

Acte I : Alexandrie, à l’époque romaine. Le proconsul Marzio, épris de Vestilia, vient la demander en mariage à ses parents. Passionnée par la poésie de Sapho, la jeune fille refuse en se moquant de son prétendant. Craignant malgré la colère de celui qu’elle a éconduit, Vestilia s’enfuit avec deux jeunes gens, Narcisino et Narcisone.

Acte II : Dans un monastère, arrivent trois voyageurs qui demandent asile au monastère : ce sont les fuyards, dont Vestilia déguisée en homme. Marzio arrive tout à coup, à la recherche de sa bien-aimée. Le Père supérieur lui répond que la seule femme présente est une jeune veuve, Mirta, venue rendre visite aux moines pour qu’ils l’aident, par leurs prières, à trouver un nouveau mari. Celle-ci trouve Marzio à son goût, mais le proconsul déçu déclare en termes ferveurs qu’il ne saurait oublier la jeune femme qu’il voulait épouser. Vestilia commence à se laisser attendrir.

Acte III : Un jardin. Sur le point de détruire à coups de marteau une statue qui la représente, Vestilia est prise de remords. Marzio vient tenir des propos tendres à la statue ; Vestilia cachée répond à la place de son effigie. Abasourdi, Marzio croit que le marbre s’est animé et il embrasse la statue. Après son départ, Vestilia s’apprête elle aussi à poser ses lèvres sur la bouche de pierre, mais elle est surprise par Mirta. Vestilia avoue sa véritable identité et admet se repentir d’avoir jusque-là méprisé l’amour. Marzio proclame que Vestilia défunte est descendue du ciel pour offrir sa beauté au monde. Vêtue de l’habit de moine qu’a quitté Vestilia, Mirta part à la recherche d’un mari, tandis que Vestilia et Marzio unissent leurs lèvres en un long baiser.

Lina DACHARY (Zanetta) Nicole BRIARD (Régina) Germaine DUCLOS (Paola)
Aimé DONIAT (Raphaël) Raymond AMADE (Trémolini) Robert DESTAIN (Cabriolo)
Joseph PEYRON (Casimir) Gaston REY (Sparadra) René LENOTY (Le Directeur de la loterie)
Huguette HENNETIER, Monique STIOT, Jacqueline MARRIER, Régine VALLIER (Les Pages)
Choeurs et Orchestre de la RTF Marcel CARIVEN

MONSIEUR CHOUFLEURI

Line CLEMENT (Ernestine) Mathilde CASADESUS (Mme Zéphirin)
Renée DENNSY (Mme Balandard) André BALBON (Choufleuri)
Michel SENECHAL (Babylas) Toinou COSTE (Peterman)
Gérard CHAPUIS (Balandard) Roger PEYRARDY (Zéphirin)
Jacques JOSSELIN (Regulusmann)

Orchestre Lyrique de la RTF: Richard BLAREAU Alhambra 08/03/1963



7,50 € HT (TVA à 20%)


VOUS ETES ICI :AUTEURS |  ZANDONAI