Articles: Valeur:Panier  |  Paiement
AccueilRejoignez-nous sur Facebook Ajoutez aux favorisContactez-nous
Catalogue en ligne
[ Accueil ] [ Remonter ] [ Catalogue ] [ Conditions de vente ] [ Recherche ] [ Panier ] [ Paiement  ] [ Contact ] 


VOUS ETES ICI :AUTEURS |  AUBER

      AUBER
Le Domino noir - Auber 2CDLe Domino noir - Auber 2CD      Ref: MR655
Opéra Comique en trois actes
Livret d’Eugène Scribe
Musique de Daniel François Esprit Auber

Angèle d’Olivares : Janine Micheau, Brigitte de San Lucar : Liliane Berton
Ursule : Freda Betti Horace de Massarena : Joseph Peyron
Gil Perez : Gilbert Moryn Comte Juliano : Gaston Rey
Lord Elfort : Bernard DemignyJacinthe : Germaine Parras

Chœur et orchestre sous la direction de Jules Gressier


ACTE 1
Un bal masqué à la cour de la Reine d’Espagne. Un jeune noble nommé Horace de Massarena est à la recherche d’une ravissante personne qu’il a aperçue lors d’un bal il y a un an. Il ignore que cette beauté masquée est Angèle d’Olivarès, une cousine de la Reine, pour qui cette fête est donnée avant son départ vers le couvent dont elle sera l’abbesse. Angèle est accompagnée par Brigitte de San Lucar, elle aussi novice, mais qui n’a qu’une envie : quitter le couvent et se marier. Le comte Juliano cherche à aider son ami Horace en lui ménageant un rendez-vous avec Angèle. Il raconte à Brigitte qu’il est près de minuit – alors qu’il est onze heures - et qu’elle doit s’en aller au plus vite avant que la porte du couvent ne soit fermée. Brigitte partie, Horace aura donc une heure pour faire la cour à la belle inconnue. Malheureusement, lord Elfort, un diplomate anglais, crée un incident, croyant que la belle masquée était sa propre femme. Le temps passe et Angèle, qui a enlevé son masque, n’a plus le temps - les douze coups de minuit vont sonner- que de dire à Horace qu’elle n’est pas mariée, qu’elle est riche et de haut rang, mais qu’elle détient un lourd secret et qu’elle doit s’enfuir pour préserver sa réputation.
ACTE 2
La porte du couvent est fermée. Dans la nuit, Angèle aperçoit une lumière dans une maison. Elle est chaudement accueillie par Jacinthe, la gouvernante du Comte Juliano, qui, pour ménager sa modestie, lui offre de la faire passer pour sa nièce. Sous son déguisement, elle plait beaucoup au Comte et à ses amis qui arrivent pour souper après le bal. Mais Horace la reconnaît et, tant pour l’interroger que pour lui éviter les assiduités des joyeux convives, l’enferme dans la chambre de Jacinthe. Survient Gil Pérez, vieil admirateur de Jacinthe, et, de son état, portier du couvent. Il découvre Angèle, qui a remis sa robe de bal et son domino noir, et lui remet les clés du couvent. Angèle s’enfuit.
ACTE 3
Nous sommes au parloir du couvent où l’on apprend qu’Ursule est fort jalouse d’Angèle et fait tout pour devenir abbesse à sa place. Grâce à son amie Brigitte, Angèle est rentrée sans encombre. Elle est sur le point d’aller prononcer ses vœux lorsqu’elle reçoit une lettre de sa cousine la Reine l’informant qu’Ursule sera la future abbesse et lui donnant l’ordre de quitter le couvent et de se marier. Et tout finira bien pour Horace et Angèle, pour Brigitte et Juliano, mais pas pour Lord Elfort qui, marié à une cousine d’Angèle, pensait hériter par elle de la fortune d‘Angèle si celle-ci entrait dans les ordres.
Jean Ziegler


ACTE ONE
A masked ball in the Queen’s apartments. A young Spanish nobleman; Horace de Massarena is seeking a ravishing young lady he saw a year ago attending the same ball.
He does not know that this masked beauty is Angèle d’Olivares, a cousin of the Queen, A novice nun who attends this second masked ball as a last venture into society before taking heer vows and be coming abbess of her convent. Angèle is there with a companion, Brigitte de Saint Lucar, also a novice but who only wants to leave the convent to marry. Count Juliano, Horaces’s boon companion, thinks to help his friend gain a rendez-vous with Angèle. He tells Brfrigitte it is almost midnight -in fact, it is only eleven- and that she has to leave immediately before the convent gate is loscked.
Brigitte leaves hastily, so Horace wll have one hour to court his belle inconnue. But alas !
Lord Elfort, an English diplomat, provokes an incident, thin king that the masked beauty was his wife..Time passes and Angele, who has removed her mask, hears the clock striking midnight, and while hurrying away, she can only say to Horace she is not married, she is rich and noble, but holds a heavy secret and must leave to preserve her reputation.

ACTE TWO
The convent gate is locked. In the dark of the night, Angèle sees a light in a house. She is warmly welcomed by Jacinthe, count Juliano’governess, who, to take care of her modesty, offers her to simulate that she is her niece. Under this disguise, she pleases very much the Count and his friends who arrive for dinner after the ball; But Horace recognises her and not only to secured her for further questioning but also to protect her from the attentions of the merry guests, he locks her in the room of Jacinthe. Then Jacinthe receives a visit of her old boyfriend Gil Perez, the porter of the convent. In the mean time Angèle has reassumed the black domino and the ball dress. At first a little frightened by this disguise, Gil Perez surrenders his keys of the convent, so Angèle can
escape.

ACTE THREE
We are in the convent parlour where we learn that another nun named Ursule is highly jealous of Angèle and exerts all her family’s influence to become abbess herself. Thanks to her friend Brigitte, the absence of Angèle was not discovered. She is about to proceed to chapel to pronounce her vows when she receives a letter of the Queen, informing her that Ursule will be the future abbess, ordering her to leave the convent and to choose a husband. Everything get for the best for Angèle and Horace, for Brigitte and Juliano, but not for lord Elford, because he married a cousin of Angèle and thought that if she became a nun, his wife, thus himself, would inherit of Angèle’s fortune.

Texte et traduction de Jean ZIEGLER
15,83 € HT (TVA à 20%)
Biographie et détails


VOUS ETES ICI :AUTEURS |  AUBER