1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Yvonne Brothier

Yvonne Brothier

Ref: MR589

Disques Gramophone

01 - Hérold - Le Pré aux Clercs - Air d'Isabelle " Jours de mon enfance " - L 918
02 - Hérold - Le Pré aux Clercs - Air et duo (avec Emile Rousseau) - L 917
03 - Donizetti - Lucie de Lammermoor -Air de la folie -W 966
04 - Charpentier - Louise - " Depuis le jour " - W 378
05 - Lalo - Le Roi d'Ys - Récitatif et air " Ah, si j'avais souffert " - W 378
06 - Auber - Manon lescaut - L'éclat de rire - W 845
07 - Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Air d'Olympia - P 689
08 - Offenbach - Les Contes d'offmann - "Elle a fui la tourterelle" - W 1152
09 - Flotow - Martha - Romance - W 1152
10 - Gounod - Mireille - Valse - P 689
11 - Massé -Les Noces de Jeannette-"Au bord du chemin""cette nuit "- L 922/3
12 - Gounod - Roméo et Juliette - Valse - P 689
13 - Adam - Le Postillon de Longjumeau - " Mon petit mari " - K 7077
14 - Meyerbeer - L'Etoile du Nord - Barcarolle - K 7077
15 - Rimsky-Korsakoff - Le Coq d'or - Hymne au soleil - DA 4803
16 - Rimsky-Korsakoff - " Aimant la rose, le rossignol " DA 4803
17 - Grieg - Peer Gynt - Chanson de Solveig - W 728


L'une des plus justement populaires sopranos légères françaises des années 20 à 30 du siècle dernier, Yvonne Brothier est née le 6 juin 1889 dans la petite commune de Saint Julien l'Ars. Dès l'enfance, elle montra de telles dispositions pour la musique et un timbre de voix si rare que ses parents n'hésitèrent à l'envoyer faire ses études à Paris, notamment dès 1910 au conservatoire où elle s'empressa de remporter les premiers prix de chant et d'opéra-comique. C'est pourtant à Bruxelles qu'elle fit ses premiers pas sur scène. Mais l'Opéra-comique veillait au grain et le 13 février 1916, elle y fit ses débuts dans la plus délicieuse lakmé. Il faut dire qu'elle disposait d'une voix au crystalL le plus pur mais aussi d'une silhouette gracieuse et d'un visage tout à fait ravissant. Dès lors, elle devint la chérie du public parisien et l'un des piliers de la salle favart. Bonne actrice elle passait de la drôlerie, au sérieux, de la dérision à l'émotion avec le plus grand naturel obtenant la totale adhésion de ses partenaires et du public dans des œuvres aussi diverses que Le Barbier de Séville (Rosine), La Basoche (Colette), Carmen(Micaëla), Mme Butterfly (Cio Cio San), Mireille, Les Noces de Figaro (Chérubin), Le Roi d'Ys (Rozenn), La Bohème (Mimi), Werther(Sophie), Orphée (l'Amour), Le Rêve (Angélique), Le Roi malgré lui (Minka), ou Pelléas et Mélisande. Toujours à la salle Favart, elle a participé à la création de La Forêt Bleue de Louis Aubert le petit Chaperon rouge), La Hulla de Marcel Samuel Rousseau (Dilara) et Masques et Bergamasques de Gabriel Fauré. Le 6 janvier 1931, elle fait ses débuts à l'Opéra de Paris en créant le rôle de Virginie Déjazet dans Virginie d'Alfred Bruneau, aux côtés de Villabella et Rouard. Elle y est affichée dans Le Chevalier à la Rose (Sophie) et lors de la reprise du 13 août 1936 du Barbier de Séville aux côtés de Pongo, Villanelle et Permet.
Yvonne Brothier s'est produite en Hollande, en Espagne et en Afrique du Nord. Au cours de galas célébrant l'amitié franco-italienne, elle a chanté le deuxième acte de Lakmé à la Scala de Milan en 1916.
Elle s'est retirée de la scène en 1939 pour se consacrer à l'enseignement du chant à Paris où elle mourut le 22 janvier 1967.

One of the most justifiably popular light French sopranos of the 1920s and 30s, Yvonne Brothier was born on June 6th 1889 in the little commune of St. Julien l'Ars. From her chidhood she showed such a strong inclination towards music and such an exceptional vocal timbre that her parents were unhesitating in sending her to study in Paris, notably at the Conservatoire from 1910, where she made an impression by winning first prizes in the categories of singing
and Opera Comique. However it was in Brussels that she first appeared on stage. But the Opera-Comique took notice and on February 13th 1916 she made her debut there as the most delightful of Lakmes. One has to say that she possessed the purest and most crystalline voice and a charming figure and ravishing face, From that moment she was loved by the Paris public and became one of the pillars of the Salle Favart. A good actress, she could move with ease
from comedy to tragedy and from mockery to deep emotion in works as diverse as "The Barber of Seville" (Rosina), "La Basoche" ( Colette) "Carmen" (Micaela), Madama Butterfly (Cio Cio San),
Mireille, "The Marriage of Figaro" (Cherubino), "Le Roi d'Ys" (Rozenn), La Boheme (Mimi), "Werther" (Sophie) "Orphee" (l'Amour), Le Reve (Angelique), "Le Roi malgre lui" (Minka) and
"Pelleas et Melisande". Again at the Salle Favart she took part in the premieres of "La Foret Bleue" by Louis Aubert (as Little Red Riding Hood), "La Hulla" by Marcel Samuel Rousseau (Dilara) and "Masques et Bergamasques" by Gabriel Faure. She made her debut at the Paris Opera on January 6th 1931,creating the role of Virginie Dejazet in "Virginie" by Alfred Bruneau, alongside Villabella and Rouard. She was also cast as Sophie in "Der Rosenkavalier" and in a revival of the "The Barber of Seville" on August 13 1936 with Pongo, Villanelle and Pernet. Yvonne Brothier appeared in Holland, Spain and North Africa. In the galas celebrating Franco-Italian friendship at La Scala in Milan in 1916 she sang the second act of Lakme. Sheretired from the stage in 1939 ir order to teach singing in Paris, where she died on January 22nd 1967.
Jean Ziegler


Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment