1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Valere Blouze

Valere Blouze

Ref: AMR164

Valère BLOUSE (22 mai 1892-12 avril 1970)
01 - Faust: Avant de quitter ces lieux.
02 - Hérodiade: Visions fugitives.
03 - Lakmé: Lakmé, ton doux regard se voile.
04 - Mireille: Si les filles d’Arles sont reines
05 - Thaïs: Voilà donc la terrible citée.
06 - Guillaume Tell: Sois immobile
07 - Les pêcheurs de perles: L’orage s’est calmé.
08 - Patrie: Pauvre martyr obscur
09 - Patrie: C’est ici le berceau
10 - Lucie de Lammermoor: D’un amour qui me brave.
11 - Rigoletto: Tous deux égaux
12 - La Tosca: Oui, l’on me dit vénal.
13 - La Traviata: Lorsqu’à de folles amours
14 - Boris Godounov: J’ai le pouvoir suprême
15 - Le bal masqué: Lève-toi, là dans l’ombre
16 - Hamlet; Spectre infernal
17 - Le trouvère: Son regard, son doux sourire.
18 - Le prince Igor: Hélas, mon âme est triste.


Né à La Bouverie, dans le Hainaut, en Belgique, Valère Blouse, fait des études de hautbois et de basson, puis de chant, de 1914 à 1917, au Conservatoire de Mons. Couronné par un Premier prix d’excellence, il débute à Paturages, en Belgique, en 1918 dans le Comte Des Grieux, de Manon, et paraît au cours de la même saison dans Rigoletto et Le Chemineau. Au cours d’une carrière d’une rare longévité (dernière représentation à l’Opéra de Marseille en 1960, Valère Blouse enthousiasme le public des principales scènes lyriques de France, d’Afrique du Nord, de Suisse et de Belgique. Il tient avec une égal bonheur près de 120 rôles, aussi divers que Scarpia (Tosca), Hérode (Hérodiade), Gunther (Sigurd), le Chemineau, Frédéric de Telramund (Lohengrin), Boris Godounov, le Prince Igor, Nilakantha (Lakmé) le Roi Alphonse (La Favorite), Guillaume Tell, le Grand-Prêtre (Samson et Dalila), Athanaël (Thaïs).... A sa voix de baryton de grand opéra, à l’aigu claironnant, au médium large et au grave étoffé, Valère Blouse joint une musicalité exemplaire et un sens aigu du théâtre. Il s’est éteint le 12 avril 1970, à Marseille, où il résidait depuis près de 36 ans et où il avait débuté dans Aïda, en octobre 1934 auprès de José Luccioni.


Born at La Bouverie in the region of Hainaut in Belgium, Valère Blouse studied oboe and bassoon and later singing, from 1914-17 at the conservatory in Mons. After winning a first prizehe made his debut at Paturages in Belgium in 1918, performing as Count Des Grieux in Manon and Le Chemineau in the same season. During an exceptionally long career (last performance at the Marseilles Opera in 1960) Valère Blouse delighted audiences in the most important opera houses of France, North Africa, Switzerland and Belgium. He was uniformly successful in more than 120 roles as diverse as Scarpia (Tosca), Herod (Hérodiade) Gunther (Sigurd), Le Chemineau, Telramund (Lohengrin) Boris Godounov, Prince Igor, Nilakantha, (Lakmé) King Alfonso (La Favorite) William Tell, The High Priest (Samson and Delilah) and Athanael (Thais). His magnificent operatic baritone voice with a brilliant top, powerful middle range and solid lower range combined with exemplary musicality and an acute sense of theatre. He died on April 12th 1970 in Marseilles where he had lived for 36 years and where he made his debut in Aida beside José Luccioni.
Texte d’André SEGOND
Traduction de Patrick BADE

la memoire de l'opera francais french opera


Prix : 9.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment