1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

MP3-Rita Gorr

MP3-Rita Gorr

Ref: AMR782D

Rita GORR

01 - Lalo : Le Roi d’Ys (De tous côtés) Gustave Cloëz (11/VII/55)
02 - Saint-Saëns : Samson et Dalila (Printemps qui commence)
Gustave Cloëz (11/VII/55)
03 - Meyerbeer : Le Prophète (Ah mon fils) Jean Laforge (1958)
04 - Glük : Alceste (Divinités du Styx) André Cluytens (59)
05 - Glük : Orphée et Eurydice (J’ai perdu mon Eurydice)
Charles Brück (RTF 16/III/60)
06 - Berlioz : La Damnation de Faust (D’amour l’ardente flamme)
Menk Spruit (Utrecht 14/VII/60)
07 - Berlioz : Les Troyens (Je vais mourir... Adieu, fière cité)
08 - Massenet : Werther (Air des lettres) André Cluytens (06-59)
09 - Glük : Iphigénie en Tauride (Ô malheureuse Iphigénie)
Georg Solti (Edimbourg 61)
10 - Verdi: Don Carlo: (O don fatale) André Cluytens (06-59)
11 - Rimsky-Korsakov : Snegourotchka (1er chant de Led)
Charles Brück (RTF 30/VI/55)
12 - Rimsky-Korsakov : Snegourotchka (2e chant de Led)
Charles Brück (RTF 30/VI/55)
13 - Wagner : Parsifal (Ich seh das Kind)
André Cluytens (Scala 1960)

Mahler: Chants d’un compagnon errant

14 - Wenn mein Schatz Hochzeit macht
15 - Ging heut morgen übers Feld
16 - Ich hab ein glühend Messer
17 - Die zwei blauen Augen

Rita Gorr, de son vrai nom Marguerite Geirnaert, est une mezzo-soprano belge née le 18 février 1926 à Zelzate (Belgique) et décédée le 22 janvier 2012 à Denia (Espagne)
Après des études au Conservatoire de sa ville natale, elle est révélée par le concours de chant de Verviers en 1946, et débute à Anvers dans le rôle de Fricka dans Die Walküre. Elle appartient alors à la troupe de l’Opéra de Strasbourg de 1949 à 1952, où elle se perfectionne et élargit son répertoire. En 1952, un premier prix au concours de Lausanne lui ouvre les portes du Palais Garnier et de l’Opéra-Comique à Paris, où elle s’affirme en Carmen, Dalila, Charlotte, Marguerite, Azucena, Ulrica, Eboli, Amneris, Santuzza, Venus aux côtés de Régine Crespin. Elle crée également le rôle de Mère Marie dans la version française de Dialogues des carmélites de Francis Poulenc à l’Opéra de Paris en 1957. Elle débute à Bayreuth en 1958, où elle s’illustre notamment en Ortrud et Fricka. Dès lors, elle est invitée sur toutes les grandes scènes lyriques : Milan (où elle interprète Kundry), Vienne, Lisbonne, Barcelone, Londres, New York, etc. Également à son répertoire, Orphée, Iphigénie, Médée, Herodias, Octavian, Margared, Geneviève, la Mère dans Louise, etc.
Elle fit ses adieux en juillet 2007 à Gand dans le rôle de la comtesse dans La Dame de pique de Tchaïkovski. Elle avait alors 81 ans.


Prix : 9.99 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment