1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Pierre le Hemonet

Pierre le Hemonet

Ref: MR723

ierre LE HEMONET

01 Rossini - Le Barbier de Séville: Air de Figaro (enregistrement studio)
02 Rossini - Le Barbier de Séville:Duo Figaro Almaviva (avec Charles Burles)
03 Bizet - Carmen: Air d’Escamillo
04 Massenet - Manon: Air de Lescaut
05 Bizet - les Pêcheurs de Perles: Duo Zurga Nadir (avec Charles Burles)
06 Bizet - les Pêcheurs de Perles: Air de Zurga
07 Leoncavallo - Paillasse: Duo Silvio Nedda (avec Jacqueline Pancrazi)
08 Gounod - Roméo et Juliette: Air de Capulet
09 Gounod - Roméo et Juliette: Ballade de la Reine Mab
10 Gounod - Mireille: Air d’Ourrias
11 Gounod - Faust: Air de Valentin
12 Massé - Rip: Air de la paresse
13 Varney - Les Mousquetaires au couvent:
Pour faire un brave mousquetaire
14 Varney - Les Mousquetaires au couvent:
Gris, suis-je gris?
15 Planquette - Les Cloches de Corneville:
J’ai fait trois le tour du monde
16 Postford & Grün - Balalaika: Sainte Russie
17 Yvain - Chanson Gitane: Jalousie
18 Rossini - Le Barbier de Séville:
Air de Figaro (enregistrement live)

Pierre Le Hémonet est né Le 24 Octobre 1929 à Oran de famille modeste. Dés l’âge de 12 ans il chante dans la chapelle Notre Dame de Lourdes des cantiques de Palestrina et de Monteverdi. A 14 ans il commence à travailler comme garçon de course à la maison du colon à Oran. Une amie le convainc de s’inscrire au conservatoire, où rapidement il gagne tous les prix. A 21 ans, il débute sa carrière à l’opéra d’Oran lors de la saison 1951/1952 dans le rôle de Melchtal de Guillaume Tell (c’est Adrien Legros qui le maquille).Il y chantera le premier rôle de baryton de : la Traviata, Carmen, Mireille, Faust et Hérode d’Hérodiade qu’il ne rechantera plus jamais. Michel Leduc directeur de l’opéra de Marseille étant à Constantine et cherchant un baryton pour remplacer Ernest Blanc, lui demande de venir auditionner à Marseille. Il y signera un contrat de 3 ans. Sa carrière commence en métropole dés la saison 1954/1955 et débute à Marseille dans Zurga des Pêcheurs de Perles. Durant cette saison il chantera le rôle de Silvio de Paillasse au coté de Mario Del Monaco. A partir de la saison 1956/1957, Pierre Le Hémonet sera à l’affiche de toutes les scènes de France, notamment dans Valentin, Escamillo, Ourias, Zurga, Mercutio, Lescaut, Silvio de Paillasse, le Comte Robinson du Mariage secret de Cimarosa, Figaro… Jean Giraudeau fait appel à lui et il débute à l’Opéra Comique pour la saison 1970/1972 dans le Barbier de Séville, l’Heure Espagnole et Werther. Baryton Martin par excellence, il se concentrera autour d’un répertoire adapté à sa voix ce qui lui permettra de mener sa carrière pendant 50 ans. Pierre Le Hémonet a aussi mené une carrière internationale de 1957 à 1983, dans son répertoire de prédilection, en chantant en Belgique : Liège, Verviers, Charleroi ; en Suisse : Genève où il chante La Dame de Pique de Tchaïkovski, Lausanne ; Lisbonne ; Barcelone et Ténériffe où il chantera Romeo et Werther aux cotés d’Alfredo Kraus ; Vienne. Il fera aussi une tournée en Allemagne, au Québec. Il participera au festival de Glyndebourne en 1966 avec l’Heure Espagnole de Maurice Ravel. En novembre 1966 il participe à la distribution de Carmen à Monaco pour une représentation privée donnée pour le Prince Raynier et la Princesse Grace. C’est à l’âge de 75 ans que Pierre Le Hémonet se retire de la scène lyrique en interprétant le rôle de Johann dans Werther à l’opéra de Marseille en 1998. Doté d’un aigu brillant et d’une mezza voce raffinée il sera remarquable, entre autres, dans les rôles de Figaro du Barbier de Séville et du Roi de Si j’étais Roi d’Adolphe Adam. Sa voix se pliera à merveille dans les grands classiques de l’opérette française : Les Mousquetaires au couvent, Les Cloches de Corneville, Rip, La Fille du Tambour-Major, Les Brigands, Les Dragons de Villars, Gilette de Narbonne. Pierre le Hémonet, alliant un physique de jeune premier avec une voix nette à la diction parfaite au phrasé souple et sur, demeurera l’ambassadeur d’un répertoire français, aujourd’hui bien négligé.

Pierre Le Hemonet was born on 24th October 1929 in Oran to a family of modest means. At the age of 12 he sang canticles of Palestrina and Monteverdi in the chapel of Notre-Dame de Lourdes. When he was 14 he began to work as a messenger in a colonial centre in Oran. A friend convinced him to enrol at the Conservatoire where he quickly won all the prizes. At 21 he made his debut at the Oran opera house in the 1951/1952 season in the role of Melchtal in William Tell. (It was Adrien Legros who made him up) He would sing there leading bartone roles in La Traviata, Carmen, Mireille, Faust and also Herod in Herodiade which he would never sing again. Michel Leduc, the director of the Marseilles Opera being in constantine and looking for a barytone to replace Ernest Blanc, invited him to autition in Marseilles. He signed a contract for three years. His career in the city began in the season of 1954/1955 and he made his debut in Marseilles as Zurga in Les Pêcheurs de Perles. During this season he would sing the role of Silvio in Pagliacci with Mario del Monaco. Beginning with the season of 1956/1957 Pierre Le Hemonet would appear in all the French opera houses, notably as Valentin, Escamillo, Ourias, Zurga, Mercutio, Lescaut, Silvio in Pagliacci, Count Robinson in The Secret Marriage of Cimarosa and Figaro.... Jean Giraudeau invited him to appear the Opera Comique in the seasons of 1970-71 in the Barber of Seville, L’Heure Espagnole and Werther. A supreme example of the “Baryton Martin”, he concentrated on a repertoire suited to his voice and that enabled to continue his career for over 50 years. Pierre Le Hemonet also floowed and international career between 1957 and 1983 in his favoured repertoire, singing in Belgium; Liege, Verviers, Charleroi; in Switzerland; Geneva where he sang in Tchaikovsky’s Pique Dame: in Portugal, Lisbon; in spain; Barcelona and Teneriffe where he sang in Roméo and Werther in the company of Alfredo Kraus; in Austria, Vienna. He talso toured Germany and went to Quebec. He took part in the Glyndebourne Festival of 1966 in Ravel’s L’Heure Espganole. In November 1966 he took part in a private performance of Carmen in Monaco for Prince Raynier and Princess Grace.

In 1998 at the age of 75 Pierre Le Hemonet retired from opera after a final performance as Johann in Werther at the Marseilles opera. Gifted with a brilliant top and a delicate mezza voce he was exceptional as, amongst other roles, Figaro in the Barber of Seville and the King in Adolphe Adam’s Si j’etais roi. His voice lent itself marvelously to the classic roles of French operetta: Les Mousquetaires au couvent, Les Cloches de Corneville, Rip, La Fille du Tambour-Major, Les Brigands, Les Dragons de Villars, Gilettte de Narbonne. With his youthful physique, perfect diction and supple and stylish phrasing Pierre Le Hemonet remained an ambassador for the French repertoire which is neglected today.
Texte de Richard Del Taglia, traduction de Patrick Bade


Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment