Michel Senechal

Michel Senechal

Ref: MR826

Michel SENECHAL

01 Rameau - Platée : A l'aspect de ce nuage (dir : Hans Rosbaud Aix-en-Provence 1956)
02 Grétry - Zémire et Azor : Ah quel tourment ! (dir : Thomas Beecham BBC 1955)
03 Glück - Iphigénie en Aulide : S'il était vrai (dir : Pierre Dervaux RAI 1963)
04 Mozart - Die Entführung aus dem Serail : Im Mohrenland gefangen war
(Hans Rosbaud Aix-en-Provence 1954)
05 Vogel - Démophon : Quelle fatalité dans ces tristes climats (dir : Georges Tzipine 1955)
06 Boïeldieu - La Dame Blanche : Viens, gentille dame (dir : Pierre Stoll 1961)
07 Rossini - Le Comte Ory : Que les destins prospères (dir : D.E. Inghelbrecht 1959)
08 Hérold - Le Pré aux clercs : Ce soir j'arrive donc (dir : Jésus Etcheverry 1962)
09 Adam - Si j'étais roi : J'ignore son nom (dir : Edgard Doneux 1953)
10 Delibes - Le roi l'a dit : N'ai-je pas l'impertinence (dir : André Girard 1958)
11 Berlioz - L'Enfance du Christ : Dans la crèche (dir : Pierre Dervaux 1959)
12 Bizet - Ivan IV : Ouvre ton coeur (dir : Georges Tzipine 1957)
13 Gounod - Mireille : Anges du Paradis (dir : Jésus Etcheverry 1962)
14 Thomas - Mignon : Elle ne croyait pas (dir : Jules Gressier 1960)
15 Debussy - L'Enfant prodigue : Ces airs joyeux (dir : André Cluytens RAI 1962)
16 Puccini - Madame Butterfly : Adieu, séjour fleuri
(avec Raymond Steffner - dir : Ferdinand Leitner 1960)
17 Ravel - L'Enfant et les Sortilèges : Deux robinets coulent (dir : Lorin Maazel 1960)
18 Ravel - L'Heure espagnole : En dépit de cette inhumaine (dir : Peter Maag 1962)
19 Sauguet - Les Caprices de Marianne : Ô mort désirée (dir : Louis Martin 1956)
20 Offenbach - Barbe-Bleue : Encore une, soldats (dir : Marcel Cariven 1958)
21 Gounod-Faust : Cavatine, collection de Daniel Marty qui le tenait de Michel, enregistré en 1948.
Ce fut notre dernière collaboration avant le décès de Daniel.

C'est au Festival d'Aix-en-Provence à l'été 1956 que Michel Sénéchal (1927/2018) est révélé au public avec son interprétation grandiose de la grenouille Platée dans l'opéra de Rameau. Ténor à l'aigu facile, au timbre reconnaissable entre tous, il débute en 1950 dans le répertoire mozartien (Pedrillo de l'Enlèvement au Sérail, Ferrando de Cosi fan Tutte) et français comme La Dame Blanche de Boieldieu ou Le Comte Ory où il fait merveille. Il paraît à l'Opéra de Paris, à l'Opéra-Comique et sur toutes les scènes françaises, mais aussi au Festival de Salzbourg invité par Herbert Von Karajan. A partir des années 70, sur les conseils de Rolf Lieberman, il se dirige plus spécifiquement vers les empois de caractère, où sa faconde irrésistible et son sens inné de la scène le distingue : Basile des Noces de Figaro (Mozart), les 4 valets des Contes d'Hoffmann (Offenbach), l'innocent de Boris Godounov (Moussorgski), Triquet d'Eugène Onéguine (Tchaïkovski), plus tard Ménélas de la Belle Hélène (Offenbach). Il assure plusieurs créations d'ouvrages lyriques contemporains dont Saint François d'Assise de Messiaen en 1983 (Frère Elie). A partir de 1982, il paraît chaque année au Metropolitan Opéra de New-York et enseigne dans les universités américaines. Durant les années 90, Il sera directeur de l'école de chant de l'Opéra de Paris. Michel Sénéchal s'est retiré des scènes en 2004 après un dernier aumonier de Dialogues des Carmélites (Poulenc) à l'Opéra de Paris. Il a beaucoup enregistré son répertoire, mais aussi la mélodie française.

It was at the Festival of Aix-en-Provence in the summer of 1956 that Michel Sénéchal (1927-2018) was revealed to the public with his splendid interpretation of a frog in Platée in the opera by Rameau. A tenor with an easy top and an instantly recognisable timbre, he made his debuts in the Mozartian repertoire (Pedrillo in The Abduction from the Seraglio, Ferrando in Cosi fan tutte) and also in the French repertoire (La Dame Blanche of Boieldieu or Le Comte d'Ory ) in which he performed marvels. He appeared at the Paris opera houses but also at the Salzburg festival to which he was invited by Herbert von Karajan. From the 1970s on the advice of Rolf Liebermann, he moved towards character roles which were distinguished by his irresistible loquacity and is innate theatrical sense - Basilio in The Marriage of Figaro, (Mozart), the four servants in The Tales of Hoffmann (Offenbach), the Innocent in Boris Godounov, (Moussorgsky) Triquet in Eugene Onegin (Tchaikovksy) and later Menelaus in La Belle Héléne. He took part in many modern premieres including Saint Francis of Assisi of Messiaen in 1983 (Father Elias). From 1982 he appeared every year at the Metropolitan Opera in New York and American universities. During the 1990s he was director of the school of singing at the Paris Opera.
Michel Sénéchal retired from the stage in 2004 after a final Chaplain in The Dialogues of the Carmelites (Poulenc) at the Paris Opera.
He recorded his operatic repertoire extensively and also French song.


José Pons, tradcution de N. Flamel

Il est finalement arrivé le 30-11





Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment