1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Les Troyens - Hector Berlioz 3 CD

Les Troyens - Hector Berlioz 3 CD

Ref: CDRG162

Giraudeau, Cambon, Ferrer, Joachim Direction Thomas Beecham Londres 1947

L’ouvrage comporte cinq actes et dure quatre heures, hors entractes. De fait, les deux premiers actes constituent une première partie intitulée La Prise de Troie, tandis que les actes III, IV et V constituent une deuxième parti intitulée Les Troyens à Carthage. Il fallut attendre le 4 novembre 1863 pour que Les Troyens à Carthage voient le jour sur la scène du Théâtre-Lyrique du Châtelet, avec Anne Charton-Demeur dans le rôle de Didon et le ténor Montjauze dans celui d’Enée, avec Deloffre au pupitre. Quoique bien accueillis ils devaient disparaître après vingt et une représentations. Mort à Paris en 1869, Berlioz ne vit donc pas ses Troyens dans leur intégralité. En effet, la première eut lieu en deux soirées successives les 5 et 6 décembre 1890, dans une traduction allemande de Neitzel au Théâtre du Grand-duché de Bade a Karlsruhe sous la direction de Félix Mottl, qui fut ovationné, ainsi que les protagonistes Luise Reuss-Belce (Cassandre) et Pauline Mailhac (Didon) ainsi que M. Oberländer (Enée). Dans un article passionnant sur la découverte de l’ouvrage Albéric Magnard nous raconte que, lui compris, il n’y avait que cinq français dans la salle. Si La Prise de Troie fut donnée à Nice avec quelques extraits des Troyens à Carthage en 1891, le public parisien ne vit cette deuxième partie qu’en 1892, à l’opéra-Comique, pour les débuts de la fabuleuse Marie Deina, qui n’avait alors que 19 ans, et qui fut en 1899 Cassandre de la première Prise de Troie au Palais Garnier. La totalité des Troyens fut lonnée pour la première fois à l’Opéra de Paris en 1921 sous la direction de Philippe Gaubert, puis reprise en 1929, 1939, 1961 et 1969, avant de devenir le spectacle d’ouverture de l’opéra-Bastille. Germaine Lubin et Marisa Ferrer furent les plus célèbres Cassandre, Marisa Ferrer, Lucienne Anduran et Régine Crespin les plus célèbres Didon, tandis que Franz, de Trévi et Chauvet ont laissé d’émouvants souvenirs dans le rôle d’Enée, sans oublier Georges Thill, qui plut superbe dans Les Troyen à Carthage en 1930. Rappelons enfin que le théâtre antique d’Orange a accueilli Les Troyens à Carthage en 1906 avec Félia Litvinne et Charles Rousselière, en 1931 Les Troyens avec Jane Cros (Cassandre), Marisa Ferrer (Didon), José de Trévi (Enée) et Martial Singher (Chorèbe), et en 1938 La Prise de Troie avec Ferrer, de Trévi et Singher …Les Troyens ont connu et continuent de connaître un durable succès en pays anglo-saxons. On peut dire que cette faveur a pour origine les deux soirées données à la B.B.C. de Londres en 1947 sous la fulgurante direction de sir Thomas Beecham, avec l’admirable Marisa Ferrer en Cassandre et Didon, Irène Joachim en Ascagne, Jean Giraudeau en Enée, et le remarquable Charles Cambon en Chorèbe et Narbal. Et c’est justement l’écho de tels moments qui nous est restitué dans cet album, si fidèle au génie de Berlioz.


Prix : 19.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment