1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Jules Gautier - Antonio Rocca

Jules Gautier - Antonio Rocca

Ref: MR596

Jules GAUTIER

01 Paillasse (Leoncavallo) – « M’habiller » - Odéon
02 Mignon (Ambroise Thomas) – « Elle ne croyait pas » - Pathé 0412 (1899)
03 Manon (Massenet) – « Je suis seul, seul enfin » - Odéon
04 Lucie de Lammermoor (Donizetti) – « Bientôt l’herbe des champs » - Odéon
05 Les Dragons de Villars (Maillart)
– « Ne parle pas, Rose, je t’en supplie » - Pathé 0342
06 Les Dragons de Villars (Maillart)
– duo « Ma jolie » (avec Mme Bantoup) – Odéon
07 Lakmé (Delibes)
– duo « C’est le Dieu de la jeunesse » (avec Mme Boyer) – Odéon
08 La Favorite (Donizetti) – « Ange si pur » - Pathé 0074 (1897)
09 La Favorite (Donizetti) - « Un ange, une femme inconnue – Pathé 0077 (1897)
10 Les Huguenots (Mayerbeer)
–« Plus blanche que la blanche hermine» -Pathé 0119 (1901)
11 Faust (Gounod) – duo 1er acte « A moi les plaisirs » » (avec Aumonier) – Odéon
12 La Dame Blanche (Boieldieu) – « Viens gentille Dame » - Odéon
13 La Dame Blanche (Boieldieu) – « Viens gentille Dame »
14 Martha (Flotow) – « Lorsque à mes yeux » - Pathé
15 Guillaume Tell (Rossini) – « Asile héréditaire » - Pathé 0093 (1900)
16 Guillaume Tell (Rossini) – « O Mathilde » - Pathé 0188 (1902)
17 La Traviata (Verdi) – « Buvons jusqu’à la lie » - Pathé 0255 (1903)
18 Rigoletto (Verdi) – « Comme la plume au vent » - Odéon
19 Mignon (Ambroise Thomas) – « Elle ne croyait pas » - Pathé 0412 (1901)
20 Faust (Gounod) – Trio du duel (avec Weber et Aumonier) – Odéon
21 Aïda (Verdi) – Duo final (solo) –

Antonio ROCCA
22 Lakmé (Delibes) – Duo « C’est le Dieu de la jeunesse » (avec Aline Vallandri)
23 Faust (Gounod) - Duo « Laisse moi contempler ton visage » (avec Korsoff)
24 Carmen (Bizet) – Air de la fleur
25 La Favorite (Donizetti) – « Ange si pur »
26 L’Africaine (Meyerbeer) – « Pays merveilleux »
27 La Favorite (Donizetti) – « Un ange, une femme inconnue »
28 La Tosca (Puccini) – « O, de beautés égales »

Jules GAUTIER: Ecrire un texte sur Gautier relève de l’enquête policière. La plupart des documents ne révèlent ni son prénom, ni sa date de naissance. Pourtant la discographie du ténor est très importante, foisonnante même ; elle correspond à une vedette que Gautier n’était pas, tout en chantant les premiers plans dans les meilleurs théâtres. Voici les éléments les plus probables de sa biographie :
Jules Gautier, fils d’un marchand de vins analphabète, est né à Marseille le 18 juillet 1866. II entre tardivement au Conservatoire de Paris. Il semble qu’il n’ait obtenu que deux Premiers Accessits en chant et en opéra comique en 1894. L’Opéra de Paris l’engage et le fait débuter, le 3 juillet 1896, dans Sigurd, puis le cantonne alors dans des rôles secondaires. Après ces années d’apprentissage, Gautier quitte l’Opéra pour rejoindre l’Opéra-comique en 1901. Dans ce théâtre, il va interpréter tout le répertoire de 1er ténor mais il fera toujours partie des secondes distributions. II débute dans Gérald de Lakmé, puis chante Don José, Des Grieux, Rodolphe de la Bohème, Alain de Grisélidis, mais aucune création ne lui sera confiée.
En 1908 Gautier revient à l’Opéra où cette fois il va briller dans les rôles héroïques : Les Huguenots, Samson, Faust, Salammbo, et Guillaume Tell en 1909. Sa longue présence à Paris lui a permis de mener de front une activité phonographique remarquable dont il se montre satisfait dans une lettre adressée à son producteur principal : « Cher monsieur Pathé, les résultats que vous avez obtenus avec vos phonographes sont vraiment merveilleux. Ils reproduisent la voix avec une netteté surprenante, je vous en félicite. » Jules Gautier savait de quoi il parlait car depuis 1897 il enregistrait pour Pathé le répertoire lyrique dont les cylindres étaient produits à la pièce car le moulage n’était pas encore inventé.
Après une carrière très active, Gauthier entre dans une longue retraite qui s’achèvera à Nice où il meurt en 1951
Texte et photos Daniel MARTY

Trying to write notes on Gautier is a bit like a police investigation. Most of the documents fail to reveal either his first name or hid date of birth. However the discography of this tenor is highly important and surprisingly abundant. It seems to be that of a great star, even though Gautier never was one, despite his singing in the first roles in the best theatres. Here are the most likely basic facts of his biography. Jules Gautier was born in Marseilles on July 18 1866. He entered the Paris conservatoire somewhat belatedly. It seems that he obtained no more than two certificates of merit in singing and in opera comique in 1894. He was engaged by the Paris Opera and made his debut on July 3 1896 in “Sigurd”, after which he was cast in secondary roles. After his years of apprenticeship, Gautier left the Opera in order to join the Opera-Comique in 1901. In this theatre he sang widely in the tenor repertoire but often in second casts. He made his debut as Gerald in “Lakme” and later sang Don Jose, Des Grieux, Rodolphe in “La Boheme”, and Alain in “Griselidis” but was never invited to create new roles. In 1908 Gautier returned to the Opera where this time he shone in heroic roles; Les Huguenots, Samson, Faust, Salammbo, and Guillaume Tell in 1909. His long career based in Paris enabled him to play a prominent part in phonographic activities with which he showd his satisfaction in a letter addressed to the boss of his principal recording company. “Dear m. Pathe, the results you have obtained with your phonographs are truly marvelous. they reproduce the voice with surprising accuracy. I congratulate you.” Jules Gautier knew waht he was talking about as he had been recording for Pathe since 1897 when cylinders were made individually as the process for multiple reproduction had not yet been invented. He died in1951.
Traduction de Patrick BADE

Les originaux de ces disques viennent de la collection
de Jacques MONGOUR



Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment