1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Fred Bordon

Fred Bordon

Ref: MR619

Fred BORDON
(1896-1966)
Disques Columbia

01 MOUSSORGSKI – Boris Godounov – « J’ai le pouvoir le pouvoir suprême » - RF 2
02 MOZART – La Flûte Enchantée – Duo Papageno Papagena (avec Jane Laval) – LF 52
03 MOZART – La Flûte Enchantée – « C’est l’oiseleur » - D 14221
04 MOZART – La Flûte Enchantée – « C’est l’amour d’une belle » - D 14221
05 BERLIOZ – La Damnation de Faust – « Voici des roses » - LF 52
06 GOUNOD – Faust – Duo du 1er acte (avec Georges Thill) – LFX 150
07 GOUNOD – Faust – « Le veau d’or est toujours debout » - D 12033
08 GOUNOD – Faust – Scène des épées (avec Charles Cambon) – D 15181
09 GOUNOD – Faust – « Il était temps » LFX 182
10 GOUNOD – Faust – Sérénade de Méphisto – D 12033
11 GOUNOD - Faust – Scène de l’église (avec Maryse Beaujon) – D 15045
12 GOUNOD – Faust – Trio final (avec Maryse Beaujon et Georges Thill) – D 15180
13 ERLANGER – Fédia – Mélodie – RF 45
14 MASSENET – Grisélidis – “J’avais, comme on dit, le diable dans ma tête “ – RF 1
15 MASSENET – Grisélidis – « Jusqu’ici, sans danger » - RF 1
16 MASSENET – Don Quichotte – « Vois apparaître » - RF 45
17 MASSENET – Thaïs – Scène de l’oasis (avec Marthe Nespoulous) D 14245

AUDIGER

Disques Polydor

18 HALEVY - La Juive – « Il se tait, O mon Dieu » - 522265
19 ADAM – Le Chalet – « Dans le service de l’Autriche » - 522265
Né le 25 avril 1896, la basse chantante Fred Bordon, après avoir conclu ses études musicales et vocales par plusieurs premiers prix au Conservatoire de Paris, est immédiatement engagé à l’Opéra.
Il débute le 27 octobre 1922 dans La fille de Roland d’Henri Rabaud (rôle de Radbert). Très vite intégré dans une troupe où les « clés de fa » sont de haut niveau, il s’impose par sa voix longue, claire et bien projetée, par sa présence scénique et par se dons de comédien. Jusqu’à l’aube de la deuxième guerre mondiale, il est le Diable de Griélidis de Massenet, Papageno, Schwarz des Maîtres Chanteurs, Pimen, Palémon puis Athanaël, Le Duc puis Capulet, Phanuel, Le Vieillard Hébreu puis Abimélech, Malek de Antar de Gabriel Dupont, Le Baron lors de la première au Palais Garnier de La Traviata, un écuyer dans Parsifal, Méphisto dans le Faust de Gounod (son rôle fétiche), Ramfis, le Roi Clément dans Esclarmonde, le Baron Ochs, le Duc dans La Duchesse de Padoue de Maurice Le Boucher, Le Sultan dans Marouf, Le Landgrave dans Tannhäuser, le Roi dans Lohengrin,… Il fait partie de la création de L’Arlequin de Max d’Ollone (rôle de Lopez), de Fleur de Pêcher de Mme Simon (rôle de Tchang Oey), de L’Illustre Fregona de Raoul Laparra (Don Diégo).
Mais ce solide pilier de la première salle parisienne se produit avec le plus grand succès dans nos grandes villes de province et en Algérie où il prend sa retraite de chanteur en devenant directeur du Grand Théâtre de Constantine.
Il meurt le 11 septembre 1966.

Born on april 25th 1896, the “basse chantante” Fred Bordon was immediately engaged by the Paris Opéra after completing his vocal studies at the Paris Conservatoire where he one several first prizes. He made his debut on October 27th 1922 in Henri Rabaud’s “La Fille de Roland” (role of Radbert) Very quickly integrated into the company in which the bass singers were of a very high level, he made an impression with his extended vocal range, his clear and well-projected voice, and by his stage presence and acting abilities. Up until the outbreak of the Second World War he sang the Devil in Massenet’s Grisélidis, Papageno, Schwarz in “Les Maitres Chanteurs”, Pimen, Palemon and then Athanael, the Duke and then Capulet, Phanuel, The Old Hebrew and then Abimelech, Malek in Gabriel Dupont’s Antar, the Baron in the premiere of La Traviata at the Palais Garnier, a squire in Parsifal, Mephisto in Gounod’s Faust (his most successful role), Ramfis, King Clement in Esclarmonde, Baron Ochs, the Duke in “La Duchesse de Parme” by Maurice Le Boucher, the Sultan in Marouf, the Landgrave in Tannhäuser, the King in Lohengrin,… He took part in the world premieres of “L’Arlequin” by Max d’Ollone (role of Lopez) “La fleur de Pêcher” by Mme Simon (role of Tchang Gey), and of “L’Illustre Fregona” by Raoul Laparra (Don Diego).
But this solid pillar of Paris’ first opera house achieved his greatest successes in the great French provincial towns and in Algéria where he retired as a singer and became director of the Grand theatre in Constantine.He died on september 11th 1966
.
Jean ZIEGLER, et nos remerciements à Patrick BADE qui nous fait amicalement toutes nos traductions.



Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment