1. Accueil
  2. Login
  3. Panier
  4. Paiement

Eide Norena

Eide Norena

Ref: MR680

Eidé NORENA (1884-1968)

01 GOUNOD Faust « Il était une fois un roi de Thulé » HMV DB 4904 1933
02 « O Dieu que de bijoux » HMV DB 4904 1933
03 GOUNOD Roméo et Juliette Valse Odéon 123604 1929
04 « Ange adorable » (avec Micheletti) Odéon 123604 1929
05 « O nuit divine » (avec Micheletti) Odéon 123606 1929
06 « Va, je t’ai pardonné » (avec Micheletti) Odéon 123 605 1929
07 Valse HMV DB 4922 1933
08 MEYERBEER Les Huguenots
« O beau pays de la Touraine » Odéon 123636 1930
09 THOMAS Hamlet « Des larmes de la nuit » Odéon 123697 1930
10 THOMAS Hamlet « Sa main depuis hier » HMV DB 4902 1932
11 ROSSINI Guillaume Tell « Sombres forêts » Odéon 188794 1930
12 OFFENBACH les Contes d’Hoffmann
« Elle a fui la tourterelle » HMV DA4840 1931
13 RIMSKY-KORSAKOV Le Coq d’Or Hymne au soleil Odéon 188796 1930
14 STRAUSS Les voix du printemps Odéon 188796 1930
15 RIMSKY-KORSAKOV Le Coq d’Or HMV DA 4840 1932
16 BIZET Carmen « C’est des contrebandiers » Odéon 123631 1930
Remerciement à Jacques STROUK
Ce qui restera de cette lumineuse cantatrice venue du Nord sera pour ceux qui ont eu la chance de la voire comme pour ceux qui ont collectionné ses disques se résume à un mot « le charme », ce don du ciel qui illumine une silhouette, un visage, une voix.
De son vrai nom, Karolina Hansen, elle est née le 26 avril 1884 à Horten, non loin d’Oslo. Ayant fait ses études musicales à Oslo, notamment avec Elen Gulbranson, elle s’y produit dès ses vingt ans comme concertiste puis en 1907, comme cantatrice à l’Opéra d’Oslo. En 1909, elle épouse l’acteur Egel Naess Eidé, et c’est sous le nom de Kaja Eidé qu’elle chante à Stokholm et Oslo. Soucieuse d’aller plus loin dans sa carrière, elle reprend ses études à Londres avec Raimund von zur Mühlen, qui lui ouvre la voie du succès international.
Ayant adopté définitivement le nom d’Eidé Noréna, elle fait ses grands débuts à la Scala en février 1924 en Gilda de Rigoletto, sous la direction de Toscanini. De là, elle part pour Londres, au Covent Garden où elle est invitée régulièrement jusqu’en 1937 pour chanter Gilda, Micaëla, Liu, Desdémone. Chicago où elle est de 1926 à 1928 Nedda, Butterfly, Micaëla… New-York, le Metropolitan Opera, où elle débute en Mimi le 9 février 1933, puis en Juliette quelques jours plus tard. Elle y retournera jusqu’en 1938, chantant Marguerite de Faust, Gilda, Violetta, Antonia. Elle y participera à de très nombreux concerts. A Amsterdam en 1932, elle chante les quatre rôles féminins des Contes d’Hoffmann. Mais c’est à Paris, où elle s’installe en 1928, qu’elle devient au Palais Garnier la star favorite du public. Elle y avait débuté le 20 mars 1925 en Gilda - rôle qu’elle devait tenir le 20 mars 1929 pour la 500ème de Rigoletto à Paris - et était revenue en 1928 pour chanter La Reine lors de la 50ème du Coq d’or de Rimsky-Korsakov, avant de chanter la première de ses innombrables et inoubliables Juliette. Elle est Mathilde lors de la dernière reprise de Guillaume Tell le 4 juin 1932 et Marguerite de Valois lors d’une reprise des Huguenots le 13 janvier 1932, dans ces deux cas, elle a pour partenaire le fameux ténor O Sullivan. Parmi, ses très nombreux rôles parisiens, c’est sans doute celui de Desdémone qui a marqué le plus profondément le public.
Racée, excellente tragédienne, modèle de style et d’élégance, elle sut garder la fraîcheur de sa voix jusqu’à sa retraite en 1939. Elle est morte à Lausanne le 19 novembre 1968.

Of this luminous singer from the North, what remains in the memory of those lucky enough to have heard her and of collectors of her records, can be summed up in one word “charm” – a gift of God that illuminates a silhouette, a face and a voice.
Under her real name of Karolina Hansen, she was born on April 26th 1884 at Horten, not far from Oslo. Having undertaken her musical studies in Oslo, notably with Ellen Gulbranson, she appeared in her twenties as a concert artist and then in 1907 as a singer with the Oslo Opera. In 1909 she married the actor Egel Naess Eide and it was under the name of Kaja Eidé that she sang in Stockholm and Oslo. Keen to go further in her career, she took up her studies again in London with Raimund von zur Mühlen which opened up the way to international success. Having definitively adopted the name of Eidé Norena wh made her important debut at La Scala in February 1924 as Gilda in Rigoletto under the baton of Toscanini. From there she went to Covent Garden in London where she was invited regularly until 1937 to sing Gilda, Micaela, Liu and Desdemona. In Chicago between 1926 and 1928 she sang Nedda, Butterfly and Micaela… In New York at the Metropolitan Opera she made her debut as Mimi on February 9th 1933, then sang Juliette a few days later. She would return there in 1938 to sing Marguerite in Faust, Gilda, Violetta and Antonia. She also took part in many concerts in new Yrok. In Amsterdam in 1932 she sang the four female roles in Les Contes d’Hoffmann. But it was in Paris, where she established herself in 1928 that she became the favourite of the public at the Palais Garnier. She made her debut there on march 20th 1925 as Gilda, a role that she would take on March 20th 1929 in the 500th performance of Rigoletto in paris and she would return in 1928 to sing the Queen in the 50th performance of Rimsky-Kosrsakov’s “Golden cockerel”, before singing the first of her innumerable and unforgettable Juliette. She was Mathilde in the last revival of Guillaume Tell on June 4th 1932 and Margeurite de Valois in a revival of Les Huguenots on January 13th 1932, in both cases partnered by the famous tenor Sullivan. Amongst her numerous Parisian roles, it was doubtless that of Desdemona that impressed the public most deeply.
Aristocritic, a fine tragedienne, a model of style and elegance, she was able to preserve the freshness of her voice until her retirement in 1939. she died at Lausanne on November 19th 1968.
texte de Jean ZIEGLER et traduction de Patrick BADE


Prix : 13.00 (Including TVA at 20%)


Vu precedemment